Agriculture biodynamique

L’agriculture biodynamique[1] est un mode d’agriculture biologique qui considère que des aliments de qualité ne peuvent être produits que sur une terre en pleine santé. Pour les tenants de ce type d’agriculture, l’utilisation massive de produits chimiques en agriculture pendant plusieurs décennies a appauvri la qualité des sols et des plantes. En favorisant une plus grande biodiversité des sols et en renforçant la santé des plantes, la biodynamie se veut être une agriculture durable par excellence.

En 1924, des agriculteurs et agronomes allemands inquiets de constater des phénomènes de dégénérescence sur les plantes cultivées, des pertes de fécondité dans leurs troupeaux ou l’emploi de substances chimiques de synthèse, firent appel à Rudolf Steiner. Philosophe et scientifique d’origine autrichienne, il est connu comme le fondateur d’un mouvement pédagogique et de diverses initiatives dans les domaines culturel, social et thérapeutique : l’anthroposophie. Il a défini les bases des techniques biodynamiques lors de son « Cours aux Agriculteurs ».

La biodynamie œuvre pour :

  • Nourrir la terre et les Hommes
  • Respecter le vivant, les rythmes et le terroir
  • Renforcer la vie du sol et la santé des plantes
  • Créer des domaines agricoles équilibrés

L’agriculture biodynamique est une méthode qui repose sur la recherche de l’équilibre de la culture avec son environnement immédiat et plus lointain. Les principes fondamentaux sont :

  • L’amélioration du sol et de la plante par des préparations issues de matières végétales (tisanes de prêle ou d’ortie…), animales (bouse de corne sur la vigne…) et minérales (quartz…) ;
  • L’application de ces préparations à des moments précis en fonction des cycles de végétation de la plante et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire ;
  • Le travail du sol par des labours et des griffages.

Plusieurs études mettent en évidence les effets positifs de la biodynamie, notamment réalisée sur plus de 20 ans par le FIBL l’Institut de recherche de l’agriculture biologique suisse[2], centre de recherche de référence en Europe.

Demeter est la marque internationale de certification de l’agriculture biodynamique. Elle garantit le respect des pratiques biodynamiques sur les domaines agricoles, ainsi que le respect de la qualité de ces produits lors de leur transformation. Les cahiers des charges Demeter pour la production agricole et pour la transformation des produits agricoles sont également plus stricts que le règlement bio européen (mixité des fermes interdites, CMS -cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques – interdits, moins d’intrants autorisés, cahier des charges pour la vinification plus strict…). Aujourd’hui, les cahiers des charges Demeter couvrent une gamme complète de produits : produits alimentaires, cosmétiques et textiles et la marque Demeter est présente dans 60 pays.

L’agriculture biodynamique a aussi de nombreux détracteurs qui lui reprochent son approche pseudo-scientifique[3] et son manque de rationalité. Face à ce mode de production et d’appréhension du monde je suggère d’avoir une attitude de bon scepticisme, en réalisant, par exemple, des tests concrets pour savoir si la méthode et les résultats obtenus sont satisfaisants pour vous.

Notons simplement que la biodynamie propose une vision globale, philosophique, du vivant et du monde qui nous entoure. C’est une approche qualifiée d’ésotérique qui est très éloignée d’une approche matérialiste ou « NPK »[4] de l’acte de production. Des divergences significatives et importantes sont logiquement observées. Les approches scientifiques poussées, de type physique quantique, seront sans doute à l’avenir, un pont entre ces deux conceptions du monde. En effet, la physique quantique tend à apporter des éléments de réponse et d’explication scientifique aux affirmations énoncées par cette agriculture que l’on pourrait qualifier de subtile.

Source :« Manger une entreprise agricole durable » Editions France Agricole, février 2019

Livre accessible sur le site de la France Agricole, suivez ce lien.


[1] http://www.demeter.fr/biodynamie/

[2] https://www.fibl.org/fr/fr/page-accueil.html

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_biodynamique

[4] NPK pour azote, phosphore et potassium qui sont les engrais minéraux les plus utilisés